Une photo sur Flickr
alliancephotos éléments

Aller à la galerie de

alliancephotos

bandeau.jpg

Le dictionnaire Amoureux du Catholicisme

Le jeudi 20 Octobre 2011 à 18 h 30 au CRDP de Clermont-Ferrand

Pour sa première conférence de l’année 2011-2012, l’Alliance française de Clermont-Ferrand accueillait à nouveau Denis Tillinac. Il semble que notre Corrézien de souche soit tombé (aussi) amoureux de notre noble cité arverne. Peut être qu’après la France et le Catholicisme, ce sera au tour de Clermont d’être l’objet d’un prochain dictionnaire amoureux.

_8_7_2011-10-21_17-24-00_.jpg

Denis Tillinac en conversation avec le Général Marcel Faure, vice-président de l'Alliance de Clermont

Devant un public nombreux et passionné, Denis Tillinac se livra, pendant plus d’une heure, à un pèlerinage buissonnier à travers la religion du «Dieu de nos pères», une évocation « à la diable », selon l’expression, quelque peu sulfureuse en la circonstance, du conférencier, des raisons de son attachement au Catholicisme.

L’écrivain aborda de nombreux thèmes : son enfance à l’ombre des clochers, les trois dimensions de la Chrétienté : foi, religiosité et civilisation occidentale, l’art religieux, quelques figures originales et marquantes de l’Eglise, les congrégations, la nécessaire (à ses yeux) hiérarchie romaine, la papauté, les dogmes et les hérésies.

En passant, il rendit un hommage appuyé à l’importance de la femme dans le Catholicisme et aux congrégations féminines : « Les bonnes sœurs en cornettes, je les ai vues sur le terrain, là où pas grand monde va s’occuper des déshérités. Les types des ONG avec leurs 4x4, ils n’y vont pas, ils restent dans les pubs du coin » et il nous avoua le rôle éminent qu’a tenu l’œuvre du Père Teilhard de Chardin dans sa vie : « Il m’a aidé à ce que ma raison ne divorce pas de ma foi." Enfin, il nous livra son espoir d’un renouveau chrétien dans un Occident qui est arrivé « au bout du nihilisme. »

A l’issue de la conférence et malgré l’heure tardive, Denis Tillinac se plia au jeu des questions-réponses avec les auditeurs, puis à la séance de dédicace de son livre « Le dictionnaire amoureux du Catholicisme » organisée en partenariat avec la librairie :

Les Raconteurs d’histoires
16, avenue des Thermes à Chamalières (63400)
tél. : 04 73 16 83 62

 

Séance de dédicace après la conférence

 

La cathédrale de Clermont-Ferrand

Le thème du livre présenté par son éditeur:

"Le catholicisme romain a enfanté puis mis en forme toutes les figures de l’imaginaire occidental.

On lui doit notre éthique, notre métaphysique, notre esthétique, notre rapport à la féminité, nos aspirations idéales. Le cloître, le vitrail, Don Rodrigue et Don Quichotte, l’art depuis le roman jusqu’au baroque, le monachisme, les mystiques d’Avila et les docteurs des grandes universités, les semaines saintes à Séville, les anges, le grégorien, les utopies politiques : le patrimoine spirituel et culturel du catholicisme est d’une variété et d’une fécondité extraordinaires.

Au-delà des apparences d’une institution aux péripéties historiques fabuleuses, son universalisme continue de rayonner. Cet abécédaire effeuille avec tendresse, humour et gratitude les aspects les plus insolites et les visages les plus émouvants de la religion catholique."

Extrait du livre:

"AMOUR"

A l’orée de l’âge adulte, je n’imaginais pas destin plus enviable que celui d’un contemplatif reclus dans un monastère. J’admirais les moines et les moniales, je les admire encore, et plus l’observance est rigoureuse, plus me fascine l’absolutisme de leur renoncement : une carmélite, un chartreux, un cistercien incarnent pour moi le plus grand des héroïsmes.

Mais outre un naturel enclin à l’escapade et rétif à la discipline, un attrait invincible pour le cotillon m’interdisait la bure. Je m’amourachais comme on s’enrhume, tout en déplorant de ne pouvoir étreindre les égéries éventuelles qui traversaient mon regard. […] "

_8_7_2011-09-23_16-17-55_.jpg

Intérieur de la cathédrale de Clermont-Fd

Dans le journal "Le Monde", Denis Tillinac confie:

"En fait, nous sommes, beaucoup plus que les Français ne l'imaginent, captifs de notre héritage catholique. La civilisation occidentale est l'enfant du catholicisme, un enfant ingrat et infidèle aujourd'hui. J'ai écrit ce livre pour que l'on reprenne conscience de nos racines et confiance dans l'avenir.

Je pense qu'un renouveau est probable, parce que l'on prend de plus en plus conscience qu'il est impossible d'affronter la modernité sans une référence transcendante (...)"

Pour télécharger l'affiche de la conférence, cliquez sur l'image ci-dessous: