Une photo sur Flickr
alliancephotos éléments

Aller à la galerie de

alliancephotos

bandeau.jpg

Aude Beauger Franck Goddefroy

 

 

Olivier de Kersauson confiait : « Le luxe, c’est d’ouvrir sa fenêtre et qu’il n’y ait personne à 200 kilomètres à la ronde. » Aude Beauger et Franck Goddefroy ( photo ) auraient pu dire la même chose en présentant leur carnet de voyage en Laponie aux auditeurs de l’Alliance française de Clermont-Ferrand.

 Seulement, leur fenêtre d’hôtel ne donnait pas sur le lagon, l’océan ou le ciel bleu mais sur la neige à perte de vue et recouvrant une immense forêt. Du moins quand la visibilité le permettait.

La Laponie est de ce fait peu peuplée (deux habitants au kilomètre carré). C’est pourquoi, les Lapons craignent, à l’Est, le grand voisin russe à la nombreuse population. Ils vivent dans un monde resté traditionnel de forêts (saules, bouleaux, conifères) d’eau (lacs, marécages) et d’animaux (lynx, renards, ours, rennes…). Le renne, que l’on ne trouve plus à l’état sauvage mais en élevage est, pour eux, ce qu’était le bison pour les Indiens d’Amérique du Nord : une manne pour la viande et la peau.

Pendant la belle saison, l’été, qui dure cinq mois, comme l’hiver -le printemps et l’automne sont des saisons très courtes- le pays devient vert ; les rennes pâturent alors dans les bois avant de regagner l’enclos à l’automne.

Les Lapons connaissent nos moyens de déplacement en autocar et automobile mais y ajoutent la motoneige et la marche en raquettes ; ski et traineaux avec chiens sont réservés aux sports.

Autres loisirs : la sculpture sur glace et les soirées dans de grandes cabanes isolées des maisons, autour d’un feu. Si loin de nous qu’ils soient, ils suivent avec passion, voire un brin d’inquiétude (Tiens ! Pourquoi donc ?) nos élections présidentielles.

 

Composition1Animaux

 

 

Composition2 Cabanes